Qui peut utiliser les services d’une prestataire de paiement ?

blog centralpay
Prestataire de paiement

Qui peut utiliser les services d’une prestataire de paiement ?

Le 8 décembre 2021

La crise sanitaire a engendré une nette augmentation des achats réalisés en ligne, générant 112,2 milliards d’euros, soit une progression de 8.5% en un année (France). Cette tendance a naturellement encouragé de nombreuses personnes à se lancer dans l’aventure du e-commerce. Toutefois, pour assurer un fonctionnement optimal de sa plateforme, un e-retailer doit prendre en compte de nombreux paramètres, notamment le choix de son prestataire de paiement.

En effet, toute entité effectuant du paiement en ligne nécessite les services d’un PSP (Prestataire de Service de Paiement) afin de réguler l’acceptation des règlements effectués sur sa plateforme. Un prestataire de paiement est l’entreprise agréée, en charge d’offrir ses services de paiement électronique à un marchand.

A l’heure de la diversité des sites e-commerce, de nombreux acteurs peuvent bénéficier des services d’un prestataire de paiement. Qui sont-ils ? Des solutions e-commerce, des solutions marketplace ou des partenaires intégrateurs. Décryptage.

Qu’est-ce qu’un prestataire de paiement ?

Le rôle d’un prestataire de paiement est de mettre à disposition d’un marchand des solutions clés-en-main, pour lui permettre d’accepter des paiements. Pour garantir la sécurité des transactions et assurer les encaissements de fonds sur des comptes, le PSP est soumis à de nombreuses réglementations. En effet, celui-ci doit être agréé « Établissement de Monnaie Électronique » par l’ACPR (Banque de Franque) et est également soumis à certaines normes européennes obligatoires de sécurité DSP2, notamment avec la certification PCI-DSS. Dans l’écosystème du paiement en ligne, plusieurs acteurs peuvent bénéficier de la casquette de PSP :

  • Banque traditionnelle
  • Établissement de paiement indépendant (comme CentralPay)
  • Portefeuille de paiement en ligne (Paypal, Paylib…)

Les solutions de paiement fournies par le PSP sont des passerelles pré-intégrées, qui s’intègrent facilement sur une plateforme marchande. L’objectif étant de permettre au vendeur d’enrichir ses moyens de paiement (cartes bancaires, virements, prélèvements, portemonnaies électroniques, cautions…), ses facilités de paiement (one-click, échelonné, différé…) et les devises proposées, pour s’adapter aux produits ou services vendus ainsi qu’aux capacités / styles de vie des consommateurs. Aujourd’hui, le prestataire de paiement est donc en mesure de faire bénéficier de ses services à de nombreux acteurs de la vente en ligne.

Quels services pour une solution e-commerce ?

En France, 32% des entreprises disposent d’un site, mais seules 6% l’utilisent pour effectuer de la vente en ligne (étude de 2020 – Direction Générale du Trésor sur la numérisation des entreprises françaises). Le manque de compétences en matière de paiement, est la principale raison énoncée par les dirigeants de TPE et PME interrogés.

Face à ce constat, le prestataire de paiement a donc un rôle double. Tout d’abord, il offre ses services à toutes entreprises disposant d’une solution e-commerce, en proposant son catalogue de moyens et facilités de paiement. Mais le PSP constitue également un intermédiaire entre le client et l’entreprise marchande, favorisant l’acceptation des paiements clients en toute transparence. Il est également un intermédiaire entre le e-retailer et la banque.

Pour une entreprise, le paiement en ligne est gage de sécurité et d’efficacité.  Celui-ci présente de nombreux avantages :

  • Percevoir des paiements 24/24h, sans aucune intervention humaine.
  • Sécuriser les transactions, notamment grâce au système de sécurité 3D Secure. Ce protocole de sécurité a pour objectif de prévenir la fraude, par la vérification d’identité au moment de la réalisation d’une transaction (données biométriques ou code) permettant ainsi de s’assurer que la carte est bien utilisée par son titulaire.
  • Faciliter la gestion comptable, par l’envoi d’informations en temps réel qui permettent de gagner du temps et de réduire les risques d’erreurs (factures, notifications emails sur le statut des paiements…)
  • Donner une image moderne et professionnelle, grâce à l’intégration et à la personnalisation de formulaire de paiement à l’intérieur du site.
  • Soutenir la stratégie marketing, permettant de s’adapter aux besoins précis de certains clients (paiement en x fois, paiement multi-participants…).
  • Les commandes par téléphone : le manque de digitalisation du paiement ne permet pas de conclure la vente directement par téléphone ce qui va engendrer d’autres étapes manuelles par la suite mais également la possibilité de perdre la vente (ex : entre temps le client change d’avis)
Cliquez ici pour en savoir +

Quels services pour une solution marketplace ?

Les marketplaces constituent un cas spécifique de sites e-commerce. En effet, il s’agit de plateformes qui mettent en relation des marchands et des consommateurs. Ces sites multi-vendeurs proposent, grâce à leur audience, de vendre des produits ou services à un grand nombre d’acheteurs potentiels.

Dans ce modèle, le prestataire de paiement a plusieurs rôles. Au moment de l’enrôlement de nouveaux marchands sur la plateforme, il est chargé de contrôler l’identité (KYC / KYB), puis d’ouvrir un compte pour chaque marchand. De plus, le PSP va permettre d’encaisser les fonds sur le compte de tiers et de les redistribuer ensuite aux marchands concernés par les ventes. Grâce à ce système, le marchand n’a aucuns frais supplémentaires de sécurité à prendre en compte, car assurés par le PSP. L’objectif étant de garantir la conformité PCI-DSS des comptes marchands de la solution marketplace, afin d’assurer la protection des fonds des vendeurs et des acheteurs.

Depuis quelques années, ce modèle de vente gagnant-gagnant connait un véritable succès, ce qui a attiré l’œil du régulateur. Ainsi, depuis janvier 2018, la DSP2 (Directive européenne sur les services de paiement n°2) a introduit de nouvelles règles afin d’éviter les dérives. En effet, les marketplaces sont tenues d’acquérir le statut « d’Agents en services de paiement » et plus seulement celui d’agent commercial pour pouvoir orchestrer les flux financiers de leur plateforme. A moins d’obtenir cette licence, celles-ci ne peuvent plus conserver de fonds pour le compte de tiers comme c’était le cas auparavant. C’est à ce moment-là que le prestataire de paiement joue un rôle crucial. En effet, ces établissements de paiement réglementés par l’ACPR (Banque de France), sont en mesure de leur fournir des services de paiement, sous leur responsabilité.

Avec sa solution « Marketplace » CentralPay est agréée par l’ACPR pour accompagner les plateformes dans l’élaboration du dossier « d’Agents en services de paiement ».

Cliquez ici pour en savoir +

Quels services pour les partenaires intégrateurs ?

Par définition, le prestataire de paiement, met à disposition d’un partenaire des solutions clés-en-main, pour lui permettre d’accepter des paiements. Il est donc possible pour un PSP de travailler avec un intégrateur, comme un éditeur de logiciels par exemple. En effet, celui-ci a pour vocation d’intégrer des modules de paiement à l’intérieur de sa solution, qui seront ensuite utilisables par ses clients. Ce partenariat technique lui permet d’ajouter une offre de paiement, sans hériter des contraintes réglementaires d’une plateforme. Pour un éditeur de logiciel, les avantages sont nombreux :

  • Créer ou augmenter sa valeur ajoutée en enrichissant son catalogue de solutions technologiques innovantes de paiement
  • Ouvrir simplement des comptes pour chaque utilisateur de la solution (en partenariat avec le service conformité du PSP)
  • Faire bénéficier aux clients d’une solution de paiement accessible depuis son environnement technique et permettez à chaque marchand d’accéder à l’ensemble de ses services depuis l’API ou le DashBoard.

Dans cette optique, le prestataire de paiement peut donc intégrer sa brique de paiement à l’intérieur de nombreux logiciels :

  • CMS (Content Management System), c’est-à-dire des modules e-commerce clés-en-main : Magento, Shopify, Prestashop…
  • Solutions métiers, c’est-à-dire des logiciels de gestion et solution tierces (ERP, outils comptables, solutions de recouvrement…)
  • Solutions de caisse (Terminaux de Paiement Electronique, caisses enregistreuses…)
  • Agences web

 

Le prestataire de paiement ne se substitue donc pas à la relation éditeur / client. Il met simplement à disposition un DashBoard intégrateur qui permet de superviser et d’effectuer les paramétrages techniques nécessaires directement pour le compte des utilisateurs.

Cliquez ici pour en savoir +

Chez CentralPay, nous vous accompagnons dans la digitalisation ou l’optimisation de vos processus de règlement, pour vous aider à imaginer les parcours d’achat de demain. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !